Fiche personnelle  Informacione personal  Personal information 

Fiche personnelle

  • Gilbert Fabre

    Fonction:
    Professeur



Biographie

Gilbert FABRE est professeur à l’université Paris XIII. Il est agrégé d’espagnol et détenteur d’un CAPES de Lettres Modernes et habilité à diriger des recherches (HDR) depuis 2003. La question des néologismes, des emprunts lexicaux et phraséologiques occupe un part importante de ses recherches. Avant d’aborder les problèmes d’établissement du corpus des arabismes de l’espagnol et de proposer des perspectives nouvelles, comme il s’y efforce aujourd’hui, il s’est intéressé à l’hybridité linguistique des derniers musulmans d’Espagne. L’articulation que ses travaux tentent de réaliser entre la langue et les questions de civilisation traduit une conviction forte, à savoir que l’une des finalités majeures de la linguistique est d’éclairer le comportement collectif des hommes. Ce positionnement théorique lui a permis de préciser la notion d’univers de discours proposée en 1932 par E. Coseriu. En approfondissant ce concept à partir d’expressions courantes, il s’est aperçu qu’à l’instar du sujet parlant dont l’inconscient est trahi par l’emploi de signifiants déconnectés du signifié supposé, la langue comporte un arrière-plan archaïque, lieu d’une sorte de refoulé linguistique qui affleure dans certains syntagmes où une vision du monde périmée peut subsister sur le plan du signifiant, alors que celle-ci a été éliminée du signifié. Motivée à l’origine par la conception ptolémaïque du cosmos, ou une représentation hippocratique du corps, ces expressions n’ont pas disparu de la langue parce que celle-ci a remotivé les signifiants ou cédé à un effet de productivité lexicale. Ces considérations appliquées à l’héritage arabe de l’espagnol permettent de comprendre comment une langue peut intégrer des univers de discours parfaitement étrangers à une culture donnée. Cet intérêt rejoint le regard que le projet ALIENTO porte sur l’hybridité culturelle de la péninsule ibérique.

Publications en lien avec le projet
“ Conseiller” et “ détenir un secret” en espagnol médiéval”, in « Secretos y poridades ».  Les stratégies discursives du secret partagé en Espagne et en Europe du Moyen Âge à l’époque moderne, (dir.) Bernard Darbord et Agnès Delage, Presses Universitaires de l’Université Paris 10,  2012
“L’arabe jabal, « montagne » dans l’espagnol jabalí, « sanglier » et Gibraltar, « Montagne de Tarik », Mélanges offerts à Alvaro Rocchetti, 2012
“Les arabismes de l’espagnol. Problèmes d’établissement du corpus et nouvelles        perspectives ”, Publications de l’Université de Sousse, 2012
“ La lettre et l’esprit ou la survivance du manuscrit et sa signification dans les milieux morisques « Aragon » in Dimensiones ideológicas y culturales de los moriscos y las políticas de la Inquisición, études réunies par Abdeljelil Temimi, Tunis : Publications de la FTERSI, 2009, 163-175
“ Ruses langagières et vérité dans l’espagnol des Morisques d’Aragon ” in Argumentation, manipulation, persuasion, (dir). Christian Boix, Paris : L’Harmattan, 2007, p. 205-225